13 février 2016 | Les RP et la diversité culturelle.

shutterstock_81310765

Février est le mois de l’histoire des Noirs. Un mois pour s’arrêter et apprendre sur la contribution historique et actuelle des Noirs au développement social, économique et culturel du Québec. Au-delà du débat sur le blackface, il est important de prendre conscience de la diversité culturelle et de sa place dans l’univers médiatique et culturel québécois.

Si d’un point de vue économique le potentiel de la diversité culturelle n’est plus à démontrer, avouons que nous en sommes encore qu’aux balbutiements des stratégies de commercialisation qui vont en ce sens.

Sans dire que la commercialisation est la seule façon d’ouvrir le chemin aux stratégies de communication, force est d’admettre que le monde des relations publiques n’est pas à maturité en ce a trait à la diversité culturelle. Nous pouvons faire plus, nous devons faire mieux.

L’idée ici n’est pas simplement de segmenter le développement stratégique pour atteindre un public cible encore trop négligé. Ni même de seulement adapter son message et ses communications pour éviter les faux pas. Le vrai travail d’un cabinet de relations publiques est de partager une réelle sensibilité pour qu’elle entre dans l’ADN du porte-parole ou du responsable des communications. Bon mois de février à tous !